Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Flavia Carraro

Docteure (2010)

 

 fcarraro@yahoo.fr  

 

Mycénologues et Mycéniens. Tracer, écrire, lire et inventer le linéaire B

  • Directrice de thèse : Clarisse Herrenschmidt.
  • Membres du jury : Didier Gazagnadou, président du jury (Université Paris 8) ; Brigitte Baptandier (LESC / MAE) ; Pierre Carlier (ArScAn / MAE) ; Georges Guille-Escuret (CNRS) ; Jean Lassègue (CREA).
  • Discipline : Anthropologie.
  • Date et lieu de soutenance : 7 décembre 2010, Université Paris 8-Vincennes à Saint-Denis.
  • Mention : Très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité.

 

Résumé

Cette thèse se propose d'observer le processus de reconstruction savante d'un système graphique ancien, le linéaire B. Sur ce terrain coexistent deux particularités qui en font tout l’intérêt, et qui motivent toutes deux une approche qui emprunte de l’anthropologie des sciences et des techniques. L’objet est une écriture « véritable » et la situation est archéologique. On s’attache ainsi à décrire un complexe de rencontres entre Mycènologues et Mycèniens, où les premiers sont les seuls acteurs observables par l’ethnologue. Notre attention portera sur le processus d’ajustement entre deux techniques-savoirs savants, dont la description consiste à réintroduire la distance et les discordances qui le précèdent et y participent. Mais il s’agira aussi de relever un « effet de substitution »: une fois l’écriture « inventée », les mycénologues lisent l'écrit des Mycéniens, comprennent leurs textes, et deviennent les usagers de l’écriture mycénienne.

Cette recherche pose ainsi des lignes de fuite pour alimenter des réflexions, en anthropologie et ethnologie, concernant l’objet écriture et les rapports entre écriture et langue. Le linéaire B constitue un cas propice à ces interrogations en raison des particularités de son répertoire de signes et de leur fonctionnement dans les textes, mais aussi en raison de son rôle dans l'histoire de la langue grecque et dans celle de l'écriture.

Les situations de rencontre étudiées sont les suivantes : les scénarios de l'histoire des Mycéniens élaborés par les mycénologues, où s’expriment les tensions des ajustements catégoriels; le déchiffrement ou l’invention d'écriture, qui induit un effet d’identification renforcé, situé dans la langue et associé à la co-présence de deux temporalités; enfin, le traitement savant de la transcription et de la translittération comme rencontre graphique.

 

Mots-clés

ANTHROPOLOGIE DES SCIENCES, ANTHROPOLOGIE DES TECHNIQUES, ANTHROPOLOGIE LINGUISTIQUE, DÉCHIFFREMENT, ETHNOLOGIE, ARCHÉOLOGIE, INTERCULTURALITÉ

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel