Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Géraldine Le Roux

Docteure (2010)

 geraldine2.leroux@wanadoo.fr  

Création, réception et circulation internationale des arts aborigènes contemporains. Ethnographie impliquée et multi-située avec des artistes de la côte est de l’Australie.

  • Direction de thèse : Barbara Glowczewski (EHESS), Franca Tamisari (Università Ca’ Foscari di Venezia).
  • Membres du Jury : Jonathan Friedman, Sally Price, Lucienne Strivay, Nicholas Thomas.
  • Cotutelle avec   UQ, Université du Queensland, Australie.
  • Discipline : Anthropologie sociale et ethnologie.
  • Date de soutenance : 6 avril 2010.
  • Mention : Très honorable avec félicitations.


Résumé

La thèse examine les formes d’interaction développées par des artistes aborigènes de la côte est de l’Australie avec des marchands d’art et des commissaires d’exposition. À partir d’observations ethnographiques menées entre 2003 et 2008 auprès de trois collectifs d'artistes aborigènes (Boomalli fondé à Sydney en 1987, Art Gang de Lockhart River en 1996 et proppaNOW  à Brisbane en 2004), Géraldine Le Roux analyse la manière dont leurs œuvres sont représentées dans les expositions et la réaction critique des artistes à cette représentation. Elle démontre que le soutien institutionnel et le développement d’une industrie de l’art ont entraîné une agentivité spécifique et des réponses créatives de la part de certains artistes résidant en ville. À partir d’une étude systématique des expositions d'art aborigène présentées en France depuis 1979, elle examine la place qu’occupent les marchands d’art et les membres associatifs dans la circulation des œuvres en France et réalise une analyse détaillée de la réception de cet art. L’examen critique de son propre rôle de commissaire d’exposition indépendante offre une intéressante perspective sur une figure majeure du monde de l’art contemporain, un intermédiaire encore peu étudié en sciences sociales. Le positionnement multi-sites (géographique) et multi-situé (domaine d’activité) du chercheur permet de retracer ici un vaste ensemble de rapports de concurrences et d’alliances entourant les différentes étapes de valorisation culturelle et économique de l’art aborigène, de sa production locale à sa réception internationale.


Mots-clés

AUSTRALIE, PACIFIQUE, ABORIGÈNE, AUTOCHTONE, MONDE DE L’ART, CURATOR, PEINTURE, NOUVEAUX MÉDIA, CIRCULATION, MÉDIATION, RÉCEPTION

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel