Anciens membres |

Chercheurs et Enseignants

Ariane Deluz †

Directrice de recherche CNRS
Retraité
Institution(s) de rattachement : CNRS

 

Ariane Deluz est décédée le 16 janvier 2010. Chercheuse africaniste d’exception, elle a été chercheuse à l’EHESS de 1955 à 1964 puis au CNRS de 1964 à 1997.

Présentation

Activités diverses : journalisme, sociologie du travail, sociologie du "caractère national" avant d'entreprendre une carrière d'ethnologue sous les directions successives de Georges Balandier et Claude Lévi-Strauss, dans le cadre de l'Ecole Pratique des Hautes Études VIe Section devenue EHESS (de 1955-1964) et du CNRS (de 1964 à 1997) Ariane Deluz a alors effectué de nombreuses missions de recherche sur le terrain en Afrique de l'Ouest - principalement en Côte d'Ivoire - (chez les Gouro et les Yohouré), au Zaïre, puis en Amérique du sud (Embera du Choco, Colombie) et de nouveau en Afrique, Au cours de ces trente années elle a passé environ 70 mois sur le terrain pendant lesquelles elle a étudié et analysé des données historique, de parenté et d'alliance et leur rôle dans l'organisation socio-économique urbaine et surtout rurale. (cf publications 1965 à 85). Elle a mis à jour des phénomènes de ruptures et de recompositions qui proposent un modèle de régularité (1967, 1992a, 1993a 1992b).

Ses travaux personnels portent désormais sur les moyens de réinterpréter ces structures aux niveaux religieux, politique et économique. Une formation psychanalytique et clinique l'y aide et la rend attentive aux problèmes de santé mentale ( 1989, 1994, 1999).

Avec d'autres collègues françaises, Ariane Deluz est une des pionnières des études sur les femmes qui n'étaient pas encore dites "Gender Studies" (1970a, 1978a, 1985, 1987)

Dès 1985 elle a eu l'occasion d'étudier des faits sociaux et des attitudes directement ou indirectement liés au sida ce qui l'a amenée à l'analyse plus approfondie d' événements et de perceptions liés à la maladie (1996c, 1997, 1998).

Elle a par ailleurs organisé ou est intervenue dans de nombreux séminaires et colloques, et a été de 1983 à 1991 chargée de Cours à l'Institut Universitaire d'Etudes du Développement (Genève).

Enfin elle a été secrétaire générale de la Société des africanistes (1990-1994 et présidente (1997-1999) de l' Association française des anthropologues (AFA).

Equipe de recherche

  • Parenté

 

Thèmes de recherche

  • Organisation sociale,

  • Parenté,

  • Ethnopsychiatrie,

  • Histoire.

 

Terrains

  • Côte- d'Ivoire ( Gouro, Yohouré, Mwan),

  • Colombie (Embera du Choco).

 

Principales publications

  • 2001a « Féminin nocturne » in Deluz A., Le Cour Grandmaison C., Retel-Laurentin A. Vies et paroles de femmes  africaines, Editions Karthala, Paris, pp 157-206.

  • 2001b [Réédition de « Féminin Nocturne », in La Natte et le Manguier, Les carnets d'Afrique de trois ethnologues, par Ariane Deluz, Colette Le Cour Grandmaison et Anne Retel-Laurentin, Paris, éditions du Mercure de France, 1979,  pp. 187-246].

  • 1998 « Sida, femmes et sorcellerie » in Gradhiva, 23, pp 120-126.

  • 1994 Anthropology and Psychoanalysis, An Encounter through Culture, S. Heald & A. Deluz (eds) London, Routledge and Kegan, 244 p.

  • 1987 « Social and Symbolic Value of Feminine Knè Initiation among the Guro of Ivory Coast », in Parkin D. and Niamwaya D. (eds) Transformations of African Marriage, Manchester Univer­sity Press, pp 176-217.

  • 1981 « L'air de la calomnie ; l'esclavage et son héritage chez les Gouro, Côte d'Ivoire » in "Symboles et Société en Afrique Noire", Ethnologica Helvetica, V, Berne, pp. 25-44.

Document(s) à télécharger

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel