Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Roxane Peirazeau

Docteure

 

roxane.peirazeau@bbox.fr

 

 

Clandestinité et patrimonialisation : cartographie des idéaux et interactions cataphiles au sein des carrières souterraines de Paris

  • Directrice de thèse : Barbara GLOWCZEWSKI (EHESS)
  • Membres du jury : Nicole BELMONT (Directrice d’Étude), EHESS / Anne MONJARET, CNRS (Présidente) / Karen O’ROURKE (rapporteur), Université de Saint Étienne / Lucienne STRIVRAY (rapporteur), Université de Liège / Cédric CHAZOTTES (expert), Architecte DPLG / Alexis CREVIER (expert), Président de l’OCRA
  • Discipline: Anthropologie sociale et ethnologie
  • Date et lieu de soutenance: 7 avril 2015, salle Claude Lévi-Strauss, Collège de France.
  • Mention : très honorable avec les félicitations du jury.

 

Description/résumé :

 

Trente ans après La Cité des Cataphiles, seule étude anthropologique réalisée sur les explorateurs passionnés des 300kms de galeries qui relient les anciennes carrières souterraines de Paris, cette thèse a pour objectif de démontrer que les pratiques clandestines de ceux qui se nomment « cataphiles » ont non seulement perduré, mais se sont aussi multipliées en s’enrichissant d’activités plus ou moins officielles pour constituer les bases d’une sous-culture urbaine en pleine émergence, popularisée entre autres par divers sites sur Internet. Ce réseau souterrain, qui vit et se transforme au gré des explorations et occupations des lieux, est le théâtre d’un jeu d’interactions et d’oppositions entre cataphiles clandestins et institutions, notamment des associations qui s’investissent dans la reconnaissance historique et culturelle de ce patrimoine, témoignage des tailleurs de pierre du XVIIIème siècle mais aussi de tous ceux qui l’ont investi depuis sa création à la Révolution. La recherche s’inscrit d’une part dans le champ de l’anthropologie urbaine en interrogeant des pratiques en marge qui proposent une manière alternative de vivre la ville, et d’autre part dans l’anthropologie dite du dedans en soulevant des questions de fond sur la méthode et la position du chercheur qui s’immerge dans un terrain familier au sein duquel il se pose à la fois comme observateur et comme acteur. Cette posture en immersion active permet ici de décrypter les pratiques et les discours des acteurs pour proposer une cartographie des idéaux cataphiles, tendus entre des polarités contraires comme la conservation du patrimoine et l’appropriation créative du réseau, ou bien la revendication du secret face aux interactions officialisées des associations avec des institutions comme l’Inspection Générale des Carrières ou l’École des Mines.

 

Mots-clés : cataphile, clandestinité, patrimonialisation, cartographie sociale, urbaine, souterrain, identité

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel