Anciens membres |

Chercheurs et Enseignants

Cédric Yvinec

ATER (Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche)
Post-doctorant


Post-Doctorant Fondation Thiers (01/09/2013-31/08/2016)
Membre affilié au LAS (07/10/2011-06/10/2015)
ATER au Collège de France (01/09/2007-31/08/2008)
 

 

Contact

Laboratoire d'Anthropologie Sociale, 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris

Tél : 33 (0)1 44 27 17 45

Fax collectif : 33 (0)1 44 27 17 66

email

Présentation

Mes recherches se fondent sur un travail de terrain ethnographique conduit depuis 2005 chez les Suruí (ou Paiter) du Rondônia, des Indiens du Brésil, et s’étendent, dans une perspective comparatiste, à l’ensemble de l’Amazonie indigène. Elles s’appuient une étude ethnolinguistique approfondie de plusieurs genres de discours, grâce à la constitution d’un vaste corpus de chants, de récits et de conversations informelles en langue vernaculaire. Mes travaux se sont intéressés à trois thèmes principaux.

  • L’étude des langues rituelles et des savoirs spécialisés. J’ai décrit les divers degrés et formes d’opacité de la langue « ésotérique » des chants chamaniques suruí, et analysé les enjeux épistémologiques et pragmatiques que représente le chamanisme pour ses pratiquants et ses utilisateurs. Je cherche actuellement des points de comparaison entre les langues chamaniques de divers groupes amazoniens, en particulier dans leur rapport à la langue ordinaire et leur mode d’apprentissage.

  • L’étude des interactions rituelles. M’intéressant à un type de rituel très récurrent en Amazonie indigène, les rites de boisson, je m’efforce d’en construire une analyse en termes pragmatiques et interactionnels, plus éclairante que les analyses en termes cosmologiques et sémantiques qui en ont souvent été proposées.

  • Les régimes d’historicité indigène et des formes d’événement. L’étude des rituels et des récits m’a conduit à m’interroger sur ce qui « fait événement », c’est-à-dire ce qui est considéré comme un sujet de récit pertinent, tant dans des discours ritualisés que dans les conversations informelles, chez ces populations dont le rapport à leur histoire a souvent été décrit de manière purement négative (oubli du passé, dénégation de l’historicité, etc.). Mon analyse cherche à montrer que les évocations du passé, loin d’être absentes, empruntent au contraire des voies spécifiques, pas uniquement narratives, et sélectionnent certains types d’événements bien précis.

Thèmes de recherche

  • Anthropologie linguistique
  • Discours et pratiques rituels
  • Régimes de temporalité et d'historicité

Terrain

Suruí du Rondônia (Amazonie brésilienne)

Publications

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
52 rue du Cardinal-Lemoine
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 31
Courriel