Séminaires du Laboratoire | Autres séminaires du laboratoire

Atelier « Nouvelles formes de médiation relationnelle »
Marika Moisseeff et Michael Houseman

Nous organisons pour la quatrième année consécutive un atelier consacré aux nouvelles formes de médiation relationnelle. Il s’agit d’une série de journées d’études consacrées chaque fois à plusieurs présentations suivies de discussions, demandes de précisions, suggestions, spéculations, etc.

Tout en s’inscrivant dans une perspective comparative faisant intervenir des matériaux et des terrains anthropologiques plus « classiques », cet atelier porte de façon privilégiée sur les nouvelles pratiques dans les sociétés contemporaines, occidentales ou non, qui, sous certains aspects, rappellent celles que les ethnologs daont l;maha8itude de désigner comme des « rituels » : célébrations New Age et néopaïennes, innovations dans le traitement de la mort, démarches psychothérapeutiques, techniques de développement personnel, dispositifs de prise en charge médicale ou scolaire, la télé réalité et autres innovations sur le plan de la médiatisation, rencontres virtuelles et socialités « en ligne », etc.

La réflexion collective sur cet ensemble de phénomènes, dont les contours restent à définir, a comme objet principal de mieux comprendre le fonctionnement de ces pratiques jusqu’alors peu étudiées en anthropologie (surtout en France). Ceci implique une analyse précise des principes d’organisation que ces pratiques mettent en oeuvre ainsi qu’une conceptualisation rigoureuse des enjeux socioculturels qu’elles véhiculent. La notion si problématique d’identité ainsi que les processus culturels présidant à la constitution d’« individualités », occupera de ce point de vue une place de choix. Afin de mener à bien cette réflexion, le parti pris comparatif de l'atelier cherchera à situer ces pratiques par rapport aux analyses ethnographiques et aux tentatives de modélisation élaborées à partir de phénomènes observés dans d’autres traditions culturelles. Enfin, on privilégiera une approche mettant l;maaccent sur les dimensions expérientielles de ces pratiques : les transformations relationnelles et personnelles qu’elles médiatisent, les qualités émotionnelles et intentionnelles qu’elles impliquent, les modes de perception et d’interaction qu’elles mobilisent, etc.

Cet atelier, ouvert à tous, dont notamment des personnes ayant une expérience concrète de ces différentes pratiques, est conçu comme foncièrement exploratoire. Il s’agit moins d’y livrer des travaux aboutis que d’orienter une réflexion collective à partir de recherches en cours. C’est ainsi que chaque présentation fait l;maobjet d’une distribution préalable (par Internet) de quelques pages exposant l;maargument et/ou des éléments contextuels, et deux fois plus de temps est consacré aux discussions qu’aux présentations elles-mêmes (une heure maximum). De ce point de vue une participation régulière est fortement encouragée (et en principe obligatoire pour les intervenants). Il n’y a pas de doute qu’il est beaucoup plus productif de se retrouver régulièrement avec les mêmes personnes que de voir la plupart des visages changer à chaque fois.

Participants :
Ces journées d’études sont ouvertes aux enseignants-chercheurs, chercheurs, professionnels, étudiants et post-docs. La distribution préalable (par Internet) de documents écrits, l;mautilisation de supports audio-visuels et l;maexpérimentation participante y seront favorisées. Une écoute généreuse ainsi qu’un enthousiasme tempéré par la politesse, seront évidemment de rigueur. Il est anticipé que bon nombre des membres de l’assistance seront amenés, à d’autres moments, à exposer leurs propres recherches.

Déroulement de l’atelier :
Nous proposons comme format des journées de travail mensuelles (10h-18h15), le samedi, comportant une première présentation de moins d’une heure suivie d’environ deux heures de discussion, idem l’après-midi, puis en fin de journée, une proposition théorique de dix minutes suivie de cinquante minutes de discussion.

10h-13h : Présentation : une heure maxi + discussion
14h-17h : Présentation : une heure maxi + discussion
17h15-18h15 : Proposition théorique : 10 minutes maxi + discussion

Présentations d’une heure maxi
Il ne s’agit pas de présentations formelles de travaux aboutis. Elles doivent au contraire servir d’entrée en matière pour une discussion autour d’une recherche en cours, qui provoque, chez le chercheur (comme chez ses auditeurs), un questionnement d’un type particulier. Chaque présentation devra donc comporter une visée, énoncée dès le début de la présentation, qui orientera la réflexion collective. Chaque présentation fera l;maobjet d’une distribution préalable (par Internet) de quelques pages exposant l;maargument et/ou des éléments contextuels. Il est attendu que les présentations se fassent selon des modalités multiples.

Propositions théoriques de 10 minutes maxi
Il s’agit d’une proposition concise (voire osée) sur des thèmes plus larges soumise à la réflexion collective. Une personne est à chaque fois invitée à préparer à l’avance une petite présentation de 10 minutes.

Une réunion préparatoire, ouverte à tous, qui aura comme objectif d’établir le calendrier de l’année, aura lieu courant octobre ou tout début novembre.

Lieu :
Les séances auront lieu au site Cardinal Lemoine du Collège de France :
52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris
Métro Cardinal Lemoine ou Jussieu

Responsables de l'atelier :
Marika Moisseeff, LAS, marika.moisseeff@college-de-france.fr
Michael Houseman, EPHE, jmichaelhouseman@gmail.com

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel