Anciens membres |

Chercheurs et Enseignants

Pierre Bonte †

Directeur de recherche CNRS
Émérite
Institution(s) de rattachement : CNRS

Habilité à diriger des thèses

 

Contact

Laboratoire d'Anthropologie Sociale, 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris

Tél : 00 33 (0)1 44 27 17 55

Fax collectif : 00 33 (0)1 44 27 17 66

email   

   

 

Présentation

Au point de départ deux TERRAINS, effectués l'un chez les Touaregs Kel Geres du Niger, l'autre chez les Maures de l'Adrâr mauritanien, deux sociétés sahariennes et sahéliennes relativement proches par leurs techniques de production, leur mode de vie, leurs cultures matérielle et symbolique, ainsi que par leur organisation sociale, et dont le rapprochement a créé de fructueuses possibilités de comparaison. Les premiers résultats de l'étude des Touaregs Kel Geres ont été présentés dans le cadre de la thèse de 3ème cycle (1970), dirigée par le Professeur Leroi-Gourhan, alors que les travaux sur l'émirat maure de l'Adrâr sont l'objet d'un doctorat d'Etat, sous la direction des Professeurs Tardits, puis Terray, soutenu en 1998. Une version revue de cette thèse doit être publiée au début de 2008.

Cette référence au terrain a contribué à définir les principaux THEMES autour desquels se sont organisées les activités de recherche.

Il s'agit d'abord de l'étude des sociétés pastorales et nomades à laquelle ont été consacré une série d'articles et d'ouvrages, en particulier un travail de synthèse sur le pastoralisme africain (1991) et des ouvrages de vulgarisation (2004) tout en contribuant à la constitution d'un groupe de recherche dont l'activité s'est déployée sur le plan international, grâce à son Bulletin en particulier.

L'importance de l'ordre de la parenté, aux fondements de l'organisation tribale des sociétés étudiées, a conduit à développer l'étude des systèmes de parenté et d'alliance, tout d'abord dans les sociétés touarègues et arabes (maures) puis d'un point de vue comparatiste dans l'aire méditerranéenne où elles se situent. Il était difficile d'interpréter ces systèmes dans le cadre de la théorie anthropologique classique, aussi ont été avancées un certain nombre d'hypothèses qui permettent d'envisager de nouvelles solutions aux problèmes soulevés. L'édition, en collaboration avec d'autres auteurs, d'un ouvrage sur la parenté touarègue (1986) et d'un autre sur la tribu arabe (1991), ainsi que la publication d'un ouvrage de synthèse comparative (1994) sur le thème « épouser au plus proche », illustrent cette démarche. Un colloque, tenu en 2006 au Collège de France, prolonge ce travail de synthèse en examinant la question de la filiation dans ce même contexte culturel et structurel ; les actes sont en cours de publication. Parallèlement, les travaux sur la tribu arabe ont été prolongés dans le cadre d’une série de publications et d’un nouvel ouvrage qui illustre l’articulation de la parenté et du politique dans le monde arabe (2001). Plus récemment un travail collectif a été engagé sur le thème des réformes u code du statut personnel dans les sociétés musulmanes offrant un nouvelle approche anthropologique du champ de la parenté ; ce travail s’est clos par un colloque tenu en 2007.

La réflexion sur anthropologie et marxisme, qui a joué le rôle que l'on sait dans les années 1960 et 1970, a amené à mettre en évidence les problèmes particuliers soulevés de ce point de vue par l'étude des sociétés pastorales et nomades, et à développer la notion de valeur, telle qu'elle est utilisée, dans un cadre théorique différent, par Marx et par L. Dumont. 

Dans cette même perspective, une attention particulière a été portée à la question de l'articulation des rites et des techniques. Cette analyse s'est plus récemment alimentée d'une réflexion sur le sacrifice en islam, dans le cadre d'un programme collectif qui a abouti à la publication d'un ouvrage en 1999.

Enfin je me suis attaché à une réflexion sur les notions et concepts de l'anthropologie qui se traduit par l'édition du Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie et une série de contributions sur le thème de l'éthique, de la rationalité, etc. Parallèlement un programme de recherche sur les catégories « économiques » de nos sociétés contemporaines et leur usage dans le champ de l’anthropologie (travail, échange) débouche sur deux publications, l’une disponible, l’autre en cours de rédaction.

On trouvera encore la matière d'une PRATIQUE, celle du développement, à l'occasion d'expériences concrètes ou d'interventions plus théoriques, s'agissant toujours des sociétés pastorales au Sahara, au Sahel et au Maghreb. Les premiers travaux sur l’anthropologie de l’entreprise en Mauritanie ont été repris et actualisés dans un ouvrage en date de 2001.

Équipe de recherche

  • Anthropologie comparative des sociétés musulmanes.

 

Thèmes de recherche

  • Anthropologie de la parenté : approches théoriques,

  • Anthropologie comparative des sociétés musulmanes : parenté, alliance, codification juridique,

  • Organisation tribale, développement et géopolitique saharienne,

  • La notion de valeur et la fondation des catégories économiques,

  • Les systèmes sacrificiels.

 

Terrains

  • Sahara, Sahel et Maghreb : Mauritanie en priorité, Mali, Niger, Maroc.

 

Séminaire

  • «Anthropologie comparative des sociétés musulmanes », séminaire du Laboratoire d‘anthropologie sociale, Collège de France, mensuel.

 

Principales publications

  • 2008, Harîm, compétition et protection dans une société tribale saharienne. L’émirat de l’Adrar (Mauritanie), Paris, Karthala, (sous presse),

  • 2004 (avec D. Becquemont), Mythologies du travail. Le travail nommé, Paris, L’Harmattan (collection Logiques sociales),

  • 2002, La montagne de fer. La SNIM, une entreprise minière saharienne à l’heure de la mondialisation, Paris, Karthala,

  • 2001 (P. Bonte, E. Conte et P. Dresch, eds.), Emirs et Présidents. Figures de la parenté et du politique dans le monde arabe, Paris, CNRS Editions,

  • 1999, (P. Bonte, A.-M. Brisebarre et A.Gokalp eds.), Sacrifices en islam. Espaces et temps d'un rituel, Paris, Editions du CNRS,

  • 1994 (P. Bonte ed.), Epouser au plus proche. Inceste, Prohibitions et Stratégies matrimoniales autour de la Méditerranée, Paris, Ed. de l'EHESS.

Document(s) à télécharger

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel