Publications récentes

La dette symbolique

La dette symbolique

Thérapies traditionnelles et psychanalyse

Charles-Henry Pradelles de Latour
Paris,  Epel, essais ,  2014 [2014],  344 p.
Prix : 32€

Ce livre a pour but de montrer qu’il existe des rapports étroits entre la cure psychanalytique et les thérapies traditionnelles : guérisseur et culte de possession africains, chamanismes amérindien et sibérien.

Si l’inconscient freudien n’est pas sans rapport avec autrui, il ne fait pas pour autant lien entre les membres d’un ensemble social. Quand les hommes sont reliés entre eux, ils le sont par des formes de discours – croyances ou idéologies – qui déterminent un mode de pensée et des comportements partagés. De ce postulat, il découle que, dans les sociétés traditionnelles étudiées par les ethnologues, l’inconscient individuel est en lien avec l’ordre social par le biais de formes de discours qui sont étroitement enchâssées dans un état subjectif prédéterminé, telles que la magie et la relation de transfert, la sorcellerie et la frustration, les relations à plaisanterie et la castration, la religion et la privation imposée par l’identification à un idéal.


Les thérapies traditionnelles recourent à ces formes de discours non pas tant pour exploiter l’efficience propres – comme on le pense habituellement –  que pour substituer une forme de discours à une autre afin de faire passer subrepticement leurs patients d’un état subjectif conflictuel, pathogène, à un état subjectif apaisé, normatif. Guérir, c’est changer de discours. Toutefois ce changement ne se fait pas sans passer par la position subjective intermédiaire de la castration, qui opère une coupure modalisée rituellement de différentes manières : par une dette symbolique, une relation à plaisanterie, une absence d’origine… lesquelles, dans les sociétés traditionnelles, relèvent de l’alliance matrimoniale.


Cet essai atteste que, à la limite de la psychanalyse et de l’anthropologie sociale, ce qui fait lien ce n’est pas l’inconscient collectif invoqué par l’onto-génétisme de Géza Róheim ou le complémentarisme de Georges Devereux, mais des formes de discours enchâssées dans des états subjectifs prédéterminés.
 

Pour citer ce document

, «La dette symbolique», las [En ligne], mis à jour le : 04/04/2014
, URL : http://las.ehess.fr/index.php?2189.
Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
52 rue du Cardinal-Lemoine
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 31
Courriel