Membres |

Membres affiliés

Carine Plancke

Carine Plancke

 

 

Postdoctorante au Centre de recherches sur la culture et le genre de l'université de Gand (Fondation flamande pour la recherche scientifique)

 

Contact

Laboratoire d’Anthropologie Sociale, 52 rue du cardinal Lemoine, 75005 Paris

Tél : 00 33 (0)1 44 27 17 31 (accueil du LAS)

Fax collectif : 00 33 (0)1 44 27 17 66

email

 

Présentation

En 2010, Carine Plancke a soutenu une thèse de doctorat en anthropologie portant sur des pratiques chantées et dansées, majoritairement féminines, dans la société rurale des Punu, au Congo-Brazzaville. Dans ce travail, nourri par sa participation intensive au cours d’un séjour de terrain de vingt mois, elle invite le lecteur à suivre de près des événements de chant et de danse enregistrés et décrits en détail, afin qu’il puisse éprouver le vécu affectif qui les génère et assister aux impulsions créatrices qui les inspirent. Cette immersion dans le mouvement rythmé est conjuguée à une exploration détaillée de l’imaginaire et des rituels punu liés aux génies de l’eau, source maternelle de vie qui s’active précisément dans des flux mouvementés. L’attention portée au champ de l’émergence qui résulte de ce travail doctoral a conduit aux questions suivantes : 1. Comment réinterpréter l’efficacité du rituel en considérant le rôle des performances chantées et dansées et, en particulier, celui du rythme qui en est le fondement ? 2. Par quels biais et dans quels termes réaliser une anthropologie de l’affectivité et de l’intersubjectivité qui retrace l’éveil du social ?

De 2014 à 2016, dans le cadre d’un projet postdoctoral financé par une bourse Fernand Braudel puis une bourse Marie Curie et accueillie par le Centre for Dance Research de l’université de Roehampton, Carine Plancke a mené une recherche sur les performances dansées au Rwanda. Cette étude est basée sur la pratique des danses rwandaises en tant que membre de la troupe Mpore à Paris, pendant dix ans, et sur un travail de terrain, réalisé entre 2011 et 2013 à Kigali, auprès de la troupe emblématique Inganzo Ngari. Elle examine la revitalisation des danses « traditionnelles » et les processus créatifs de transformation en rapport avec le projet de construction d’un « Nouveau Rwanda », lancé après le génocide de 1994. Une attention particulière est accordée aux reconfigurations liées au genre, domaine investi considérablement par le gouvernement actuel en vue de construire une nation « moderne » et « développée », qui toutefois reste ancrée dans son héritage précolonial.

Actuellement, Carine Plancke développe une nouvelle recherche postdoctorale au Centre de recherches sur la culture et le genre de l’université de Gand dans le cadre d’un projet soutenu par la Fondation flamande de la recherche scientifique (FWO). Cette recherche porte sur des stages pour femmes, inscrits dans la mouvance de nouvelles spiritualités en Europe et inspirés par la tradition yogique. Elle examine comment les participantes à ces stages, par un travail d’ouverture corporelle et de partage affectif, façonnent leur subjectivité genrée au travers d’une ré-sacralisation ritualisée du corps féminin. Par cette thématique, cette recherche vise, entre autres, à contribuer aux débats actuels suivants : 1. La ré-évaluation du rituel et des procédures de ritualisation dans des contextes de bricolage religieux et culturel et de valorisation de la créativité individuelle. 2. La mise en question du concept d’agentivité dans son association avec les notions d’autonomie et d’indépendance en intégrant le moment d’affectation qui initialement porte toute action.

Thèmes de recherche

  • Anthropologie du corps

  • Anthropologie de la danse

  • Anthropologie des affects

  • Anthropologie du genre

  • Rituel et créativité

Terrains

  • Cameroun, Congo-Brazzaville, Rwanda, Europe de l’Ouest

Principales publications

Livres

  • (à paraître). Avec Andrea Grant et Ariane Zaytzeff (dir.). Arts in Rwanda : New Perspectives on Contemporary Creative Practice. Collection « African Articulations », James Currey.
  • (à paraître). Avec Léo Mariani (dir.). (D)écrire les affects : perspectives et enjeux anthropologiques. Collection « Anthropologiques », Paris : Éditions Pétra.
  • 2014. Flux, rencontres et émergences affectives : pratiques chantées et dansées chez les Punu du Congo-Brazzaville. Collection « Les Anthropologiques », Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 418p.
  • 2014. Les génies de l'eau et leur culte au Congo : recueil de chants punu. Collection « Documents de sciences humaines et sociales », Tervuren, Musée Royal de l'Afrique Centrale, 110p.

Direction de numéros de revue

  • 2018 (à paraître). Avec Valerio Simoni (dir.), « Ethnographier les affects : captures, résistances, attachements », Tsantsa : Revue suisse d’ethnologie 23.
  • 2017 (à paraître). Avec Hélène Neveu-Kringelbach (dir.), « African Dance Expressions : Creativity and Cultural Identity in a Global World », Critical African Studies.
  • 2016. Avec Isabelle Jabiot et Maïté Maskens (dir.), « L’amour en sciences sociales, les sciences sociales en amour », Émulations 18.

Articles et chapitres d’ouvrages

  • 2016. Avec Isabelle Jabiot et Maïté Maskens, « Pour l’amour en sciences sociales : Éditorial », Émulations 18, pp. 7-19.
  • 2016. « Contemporary Dynamics in Rwandan Dances : Identity, Changing Creativity and the Globalisation of Affect » Dance Research 34(2), pp. 150-169.
  • 2016. « Connaissance située et biais androcentrés : une étude ethnographique de danses féminines au Congo », in An Ansoms, Clémentine Gutron et Vincent Legrand (éds.), Éprouver l'altérité. Les défis de l'enquête de terrain, Louvain-La-Neuve, Presses Universitaires de Louvain, pp. 137-150
  • 2016. « Création d’une chanteuse punu. Ou comment une histoire chantée devient exemplaire pour la communauté qui la partage », In Charlotte Poulet et Nicolas Bénard Dastarac (éds.), Chant pensé, chant vécu, temps chanté : formes, usages et représentations des pratiques vocales, Sampson, Éditions Delatour, pp. 395-405.
  • 2016. « Menstrual Rituals », in Nancy Napler, Renée Hoogland, Maithree Wickramasinghe et Angela Wong (dir.), Encyclopedia of Gender and Sexuality Studies, Oxford, Wiley-Blackwell.
  • 2016. « Possessions et dynamiques performatives : situer la transe comme temps de rencontre avec les génies (Punu, Congo-Brazzaville) », in Sébastien Baud (éd.), Anthropologies du corps en transes. Paris, Éditions Connaissances et Savoirs, pp. 113-133.
  • 2015. « Donner corps au ‘Nouveau Rwanda’ : danse et reconstruction post-génocidaire ». Cahiers d’études africaines 220 (4), pp. 711-737.
  • 2015. « Shaping Affective Drives : An Anthropological Close-Up of Singing Subjects », Zeitschrift für Ethnologie 140 : « The ‘Individual’ in Anthropology », sous la direction de Jan Patrick Heiss et Albert Piette, pp. 91-110.
  • 2015. « Pain, Rhythm and Relation. Funerary Lament among the Punu of Congo-Brazzaville », Yearbook for Traditional Music 47, pp. 97-115.
  • 2014 « Affect, Creativity and Community-Making in a Congolese Song-Dance Performance. Or How to Follow the Movement of the Social », Journal of the Royal Anthropological Institute 20 (4), pp. 653-669.
  • 2014. « Making Spaces of Maternal Belonging : Waterspirit Dance Rituals in Rural Punu Society », Journal of Ritual Studies 28 (1), pp. 91-103.
  • 2012. « Rythmomimisme et gestuelle dansée : danser à l’image des génies au Congo », Anthropologie et Sociétés 36 (3), « Anthropologie du geste » co-dirigé par Joël Candau, Charles Gaucher et Arnaud Halloy, pp. 137-152.
  • 2012. « The Ritual Experience of Continuity : Flow and Participation in Punu Twin Dancing », Social Analysis : The International Journal of Social and Cultural Practice 56 (3), pp. 12-29.
  • 2012. « Agency et possessions féminines en Afrique : une évaluation critique », Rives Méditérranéennes 41 : « Agency, un concept opératoire dans les études de genre ? » dirigé par Anne Montenach, pp. 57-78.
  • 2011. « The Spirit’s Wish : Possession Trance and Female Power among the Punu of Congo-Brazzaville », Journal of Religion in Africa 41 (4), pp. 366-395.
  • 2011. « Transe et vécu pré-natal », Sociétés et Cultures 18 : « Le fabuleux destin des transes » dirigé par Nancy Midol, pp. 56-62.
  • 2010. « On Dancing and Fishing : Joy and the Celebration of Fertility among the Punu of Congo-Brazzaville », Africa : The Journal of the International African Institute 80 (4), pp. 620-642.
  • 2010. « ‘Une joie qui ouvre l’esprit’ : l’affectivité comme concept clé dans une approche non-dualiste des danses punu », Staps : Revue Internationale des Sciences du Sport et de l'Éducation Physique 89 : « Le corps en mouvement 2 » dirigé par Gilles Bui-Xuân, pp. 51-59.
  • 2009. « Rites, chants et danses de jumeaux chez les Punu du Congo-Brazzaville », Journal des Africanistes 79 (1), pp. 177-208.
  • 2005. « ‘Danser la vie’ : transformation du deuil et revitalisation sociale dans les danses funéraires bamiléké », Awal : Cahiers d'Études Berbères 31 : « Anthropologie et subjectivité » dirigé par Tassadit Yacine, pp. 63-75.
Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel