Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Patrick Awondo

Docteur

pawondo2005@yahoo.fr

Homosexualité, sida et constructions politiques : ethnographie des trajectoires entre le Cameroun et la France

  • Directeur de la thèse : Marie-Élisabeth Handman.
  • Discipline : Anthropologie sociale et ethnologie.
  • Date et lieu de soutenance : 13 avril 2012 ; Paris, EHESS.

Cette thèse représente la première somme ethnographique sur l'émergence d'une mobilisation homosexuelle en Afrique subsaharienne. A travers 9 chapitres, elle explore la politisation de l'homosexualité au Cameroun. Choix stratégique compte tenu de l'actualité controversée de l'homosexualité dans ce pays où sont survenus des outing médiatique en 2006, la thèse analyse les ressorts de l'homophobie, en montrant comment la critique de l'Etat impopulaire a instrumentalisé l'homosexualité dans une panique morale et sexuelle. A travers les 5 chapitres de la première partie, le travail explore la politisation de l'homosexualité, les porteurs de la cabale et leurs intérêts stratégiques (médias, religieux, citoyens, culturels-jeunes, etc), l'émergence d'un mouvement associatif, les contre-mobilisations qu'il affronte et la prise en charge du Sida par les jeunes associatifs abvec le soutien d'associations transnationales notamment françaises pour pallier au vide de l'Etat. La deuxième partie (4 chapitres) analyse les "homo-mobilités" vers la France. Quelques trajectoires expliquant les parcours des migrants sexuels sont restituées par une typologie qui va des "aventuriers" aux "nomades et aux "réfugiés sexuels" à qui est consacré un chapitre. Deux derniers chapitres sont consacrés respectivement aux positionnements des homosexuels africains dans le milieu homosexuel conventionel à Paris et à la confrontation de ces personnes au risque Sida. Une analyse inédite des associations d'homosexuels "Noirs" entre "lutte contre le sida et constructions identitaires boucle la thèse".

This thesis represents the first ethnographical sum on the emergence of an homosexual mobilization in sub-Saharan Africa. Through 9 chapters, it investigates the politicization of the homosexuality in Cameroon. A strategic choice considering the controversial current events of the homosexuality in this country; the thesis analyzes the springs of the homophobia, by showing how the criticism of the unpopular Stae instrumented homosexuality in a moral and sexual panic. Through 5 chapters of the first part, the work investigates the politicization of the homosexuality, the role of those who stand against homosexuals (religious, media, cultural citizens etc. ), the emergence of an homosexual movement, and also the counter-mobilizations which it faces. A special point is the coverage of the AIDS by the young associatives with supports of transnational associations in particular French to mitigate the space of the State. The second part (4 chapters) analyzes the "gay-mobilities" towards France. Some trajectories explaining the routes of the sexual migrants are restored by a typology which goes from "adventurers" to the "nomads" and to the "sexual refugees" to whom is dedicated an entire chapter. Last two chapters are respectively dediated in positioning of the African homosexuals in the homosexual conventional 'milieu" in Paris and to the situation of these persons in terms of the confrontation HIV/AIDS as a risk. A new analysis of "Black homosexuals" mobilization between "the fight against AIDS and identity constructions buckles the thesis".

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel