Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Jin Chen

Docteur

 

Le dualisme Na. Etude des chants et rituels des Daba (Sichuan et Yunnan, Chine)

  • Directeurs de la thèse : Philippe Descola et Hua Cai.
  • Discipline : Anthropologie sociale.
  • Date et lieu de soutenance : 29 juin 2012 ; Paris, EHESS.

Le présent travail a pour objet la description des systèmes rituels et des chants des Daba. Ces derniers sont considérés comme étant les spécialistes des rites et divinations du peuple na, un des nombreux groupes ethniques situés en Chine. A partir des données recueillies pendant les enquêtes réalisées durant la période 2004-2007, la thèse décrit et analyse trois cas rituels. Il s’agit du rite de vénération destiné aux ancêtres du lignage ou busina, du rite d’expulser les esprits maléfiques ou mukrabus, et du rite gibu consacré aux esprits gu représentant les ources d’eau. Pour chacun de ces cas, les Daba mettent au service leurs connaissances spécifiques des longs processus rituels et chants complexes, en vue d’atteindre des objectifs divers : soit, dans le cas busina, le partage des aliments avec les ancêtres et les autres villageois ; soit, dans mukrabu, l’expulsion des mauvais esprits représentant diverses saletés de la maison ; soit, enfin dans gubu, veiller à la satisfaction des esprits « ambivalents » gu, afin que ces derniers consentent à coopérer avec les humains dans les activités agricoles l’année suivante. Dans le dernier chapitre, nous mettons en lumière trois binômes ontologiques émergeant des descriptions et analyses précédentes : ils paraissent, en effet, constitués des rapports complexes entre les morts et les vivants, entre les mauvais et les bons, et enfin entre les humains et les entités environnementales. De plus, on remarque une tendance particulière de « répétitions » dans les méthodes employées par les chamanes na vis-à-vis des forces opposantes. Ensemble, ces relations et méthodes constituent ce que nous appelons « le dualisme na ».

This thesis explores the ritual systems and songs of the Daba, a class of ritual specialists and diviners among the Na of south-west China. Based on three periods of fieldwork carried out from 2004 – 2007, the thesis describes and analyses three types of ritual: the busina, a rite of veneration for lineage ancestors; the mukrabu, an exorcism rite; and the gubu, dedicated to gu spirits who represent springs. In each case, the Daba make use of their specific knowledge of long ritual processes, as well as of complex songs, to achieve various objectives. The purpose of the busina is to share food with ancestors and other villagers, mukrabu aims to exorcise evil spirits representing various forms of impurity, and finally gubu propitiates “ambivalent” gu spirits, so that they agree to cooperate with humans in the agricultural activities over the following year. By exploring the parallel unfolding and interweaving of ritual songs and practices. I draw out the principal characteristics of Daba ritual technique. In the final chapter, I highlight three ontological pairs emerging from previous descriptions and analyses. These emerge out of complex relationships between the living and the dead, between good and evil, and finally between humans and environmental entities (nature spirits). I also draw attention to the tendency towards “rehearsal” in the methods used by Na shamans vis-à-vis the opposing forces. These different methods and relationships together constitute what I call “Na dualism”.

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel