Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Sarah Cabalion

Docteure

Le "système domesticatoire" touareg (Tagaraygarayt, Niger)

  • Directeur de la thèse : Philippe Descola.
  • Discipline : Anthropologie sociale et ethnologie.
  • Date et lieu de soutenance : 7 mars 2013 ; Paris, EHESS.

Cette thèse contribue à l'anthropologie de la domestication animale et à la connaissance du monde touareg à travers l'analyse des actions domesticatoires en vigueur au sein de la confédération de la Tagaraygarayt (Azawagh, Niger). Il n'existe pas d'animal domestique en soi, mais des actions de l'homme sur l'animal, qui produisent de la domestication et entretiennent un état de domesticité. Ces actions sont intimement liées aux rapports qu'entretiennent les hommes entre eux, constituant un système. Ce travail analyse donc la place accordée par les Touaregs à chaque animal domestique, et dévoile les rapports entre identités animales et identités sociales. Il se situe à la croisée de l'anthropologie sociale et culturelle, de l'anthropologie de la domestication animale, de l'anthropologie de l'alimentation et de l'ethnozootechnie. L'ordre politique, la structure sociale et la parenté sont explorés, afin de discuter des catégories classificatoires et des contructions idéologiques à l'oeuvre chez les Touaregs. L'ensemble des produits et des services tirés des animaux (lait, viande, énergie, comportements) est inventorié. Les caractéristiques de la consommation des animaux domestiques dans cette région Touarègue sont ensuite exposées sous la forme d'une matrice, dans laquelle apparaissent le privilège accordé à l'utilisation des animaux vivants , et la spécialisation ou la polyvalence de certaines espèces. Le point de vue de l'homme-producteur est finalement examiné, c'est-à-dire les moyens mis en oeuvre pour que les animaux survivent en tant qu'individus, et en tant qu'espèces. Les techniques ne se limitant pas aux objets, leur composante cognitive est soulignée.

This thesis contributes to the anthropology of animal domestication and to the knowledge of the Tuareg world through the analysis of domesticating actions in force in the Tagaraygarayt confederation (Azawagh, Niger). There is no domestic animal as such, but a continuous process of domesticating actions of man over animals which produce and maintain a state of domesticity. These actions are intimately connected to the way in which men relate to one another and display a systemic character. My work therefore analyzes the position given to each domesticated animal by the Tuareg, and unveils the relations between animal and social identities. It places itself at the crossroad of social and cultural anthropology, anthropology of animal domestication, anthropology of food and ethnozootechnology. The political order, the social structure and the kinship system are explored, in order to discuss the categories and the ideological constructions prevalent amongst the Tuareg. The set of products and services derived from animals (milk, meat, energy, behaviours) is spelt out and contextualized. The features of such a domestication system are then set forth as a matrix wherein the privilege granted the utilization of living aniamls comes out clearly as does their specialization of the versatility of certain species. Lastly, the point of view of the 'producing-man' is examined, that is the various means deployed so that animals may thrive as individuals as well as species. As technologies are not restricted to objects, their cognitive component is emphasized.

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel