Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Matthieu Charle

Docteur

"Ek'wi'ml chn schint", "tout à coup je suis Indien" : redéploiement et continuité de l'ordre social des Indiens Cœur d'Alene (Idaho, Etas-Unis)

  • Directeur de la thèse : Emmanuel Désveaux.
  • Discipline : Anthropologie sociale et ethnologie.
  • Date et lieu de soutenance : 19 juin 2013 ; Paris, EHESS.

Nous nous proposons de chercher à identifier puis analyser les moyens par lesquels la communauté amérindienne Coeur d'Alene (Idaho, Etats-Unis) a négocié la pérennité d'éléments sociaux fondamentaux à sa reproduction avec un environnement changeant, depuis le milieu du XIXe siècle jusqu'à nos jours. En se convertissant rapidement au christianisme, au fermage et en se sédentarisant, la communauté s'est engagée sur une voie en apprence radicale qui permit pendant un certains temps de préserver une forme d'équilibre au sein de l'organisation sociale et politique de la tribu. Dans ce cadre, le rapport de force avec la mission catholique établie sur la réserve fût instrumental. Pourtant malgré leurs efforts, les Coeur d'Alene virent leur territoire éclater au XXe siècle sous la pression du gouvernement et durent à nouveaux négocier avec des éléments qui mettaient en danger l'intégrité des systèmes traditionnels. En examinant l'ethnographie contemporaine, nous proposerons une analyse de certains phénomènes qui sont directement liés à ces processus de (re)négociation. Nous pensons pouvoir montrer à ce propos la continuité des formes les plus anciennes de régulation des conflits et du maintien de l'ordre social Coeur d'Alene. Dans cette optique nous présenterons le complexe rituel du pow-wow comme un catalyseur contemporain de ces renégociations. Enfin, après avoir revisité les relations entre indiens et missionnaires, nous chercherons à confronter nos matériaux à certaines théories critiques du culturalisme, notamment grâce aux données relatives au domaine de la guerre Coeur d'Alene et aux thèmes de l'imitation et du mimétisme.

The intent of this dissertation is to identify and analyze how the Coeur d'Alene Indian community (Idaho, USA) has negotiated permanent and fundamental reproductive social elements amidst a consistently changing environment, from the mid 19th century to the modern day. By quickly conerting to Christianity, farming and sedentary life, the community chose a seemingly radical path that allowed it to preserve a certain balance within the political and social organization of the tribe. In that regard, the balance of power established with the catholic Mission was instrumental. Nonetheless, despite their best efforts, the Coeur d'Alene, under the pressure of the government during the 20th century, were to see their territory sold off or appropriated piecemeal and had to deal with elements threatening the integrity of their traditional systems over and over. By looking at contemporary ethnography, this dissertation will analyze some of the phenomena directly linked to these processes of renegotiation, such as the appearance of conflicting family traditions within the community. This essay attempts to demonstrate that it is possible to show the continuity of the oldest forms of conflict resolution patterns that have maintained Coeur d'Alene social order. To that effect, the pow-wow ritual complex will be presented as a contemporary catalyst of these renegotiations. Finally, aafter having looked at the relationships between missionaries and Indians, this material will be put into context by using some of the critical perspectives from the culturalism school of thought, notably by drawing on data from Coeur d'Alene warfare and the themes of imitation and mimesis.

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel