Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Regina Lira Larios

Docteure

L’alliance entre la Mère Maïs et le Frère Aîné Cerf : action, chant et image dans un rituel wixárika (huichol) du Mexique

  • Directeur de la thèse : Carlo Severi.

  • Discipline : Anthropologie sociale et ethnologie.

  • Date et lieu de soutenance : 12 juin 2014 ; Paris, EHESS.

Cette thèse recherche les mécanismes d'apprentissage et de transmission du savoir-faire et de la mémoire de type rituels. L'analyse se centre sur un rituel agricole célébré pendant la saison sèche (tukari) au sein d'un temple familial (xiriki) dans une communauté huichole (wixarika) de Santa Catarina Cuexcomatitlan - Tuapuapurie du mexique. Le rituel s'analyse comme un modèle réduit et sous une perspective relationnelle, en focalisant sur chacune comme un modèle réduit et sous une perspective relationnelle, en focalisant sur chacune des formes d'expression et de communication ainsi que sur leur mode d'articulation et indissociabilité. Elles structurent la thèse en trois parties principales: l'interaction rituelle, le chant chamanique et la manipulation d'artefacts. La conception de la personne et de l'identité (sexuelle et ethnique) sont abordées à chaque niveau de l'analyse en se centrant sur l'identité paradoxale de l'énonciateur et des trois identités rituelles émergentes de l'interaction groupale - une mère maïs, un frère aïné cerf et un enfant fleur - et qui sont engendrées par la condensation de modes de relations contradictoires. La configuration relationnelle complexe qui en résulte est mise en image au cours d'une séquence d'actes, et offre ainsi un nouveau cadre à la définition et la compréhension de l'être wixarika. L'étude de l'imagerie manipulée et produite par l'action collective cherche à réfléchir sur ce mode particulier d'expréssivité rituelle et son rôle dans la présérvation et la construction de la mémoire. La compléxité rituelle est ainsi explorée comme une stratégie efficace pour le maintien de la tradition culturelle vigoureuse des Wixaritari (Huichol).

This thesis explores the mechanisms of learning and transmission of ritual know-how and memory. It does so through the analysis of one agricultural ritual celebrated during the dry season (tukari) at a family temple (xiriki) in a huichol (wixarika) indigenous community of Santa Catarina Cuexcomatitlan - Tuapurie of Mexico. The ritual is taken as a simplified model and analysed under a relational perspective, by focusing on each form of expression and communication as well as their mode of articulation and inseparability. These structure the thesis in three main parts: ritual interaction, shamanic chant and artefact manipulation. Personhood and identity (sexual and ethnic) are undertakenat each level of the analysis by focusing on the paradoxical identity of the enunciator and on three ritual identities - mother maize, elder brother deer and flower child - emerged by the condensation of contradictory relational modes. The complex relational configuration resulting in enacted and put into ipmage, offering a new frame to the definition and understanding of wixarika identity. The study of the manipulation and the collective production of imagery reflects on this particular mode of ritual expressivity as well as on its role in the preservation and construction of memory. Ritual complexity is therefore explored as an efficacious strategy in the reproduction of the vigourous cultural tradition of the the wixaritari (Huichol).

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel