Thèses soutenues au Laboratoire |

Liste des thèses soutenues

Maria Beatrice Di Brizio

Docteure

Contextualisation des usages théoriques et heuristiques de la notion de couvade : Edward Burnett Tylor et l'ethnologie évolutionniste des "Researches into the Early History of Mankind and the Development of Civilization" 1865

  • Directeurs de la thèse : Françoise Héritier et Wiktor Stoczkowski.

     

  • Discipline : Anthropologie sociale et ethnologie.

     

  • Date et lieu de soutenance : 13 juin 2015 ; Paris, EHESS.

     

Cette thèse étudie le traitement de la notion de couvade par l’ethnologue britannique Edward Burnett Tylor (1832-1917), accordant une place centrale à la première édition de ses Researches into the Early History of Mankind and the Development of Civilization (1865). Le terme couvade renvoie à des représentations et pratiques liées à la naissance, lesquelles imposent au père de modifier ses activités, son alimentation et éventuellement de s’aliter. Mobilisant une vaste littérature ethnographique, Tylor repère ces usages en Amérique, Asie, Europe, Afrique. La première partie de cette thèse analyse la notion dans le cadre des Researches et précise les finalités de cet ouvrage, l’explication des conduites de couvade qui y est proposée, les sources de Tylor, ainsi que ses critères de sélection, classement et interprétation des données empiriques. La seconde partie aborde le contexte d’émergence du concept en Grande Bretagne, entre 1810 et 1865, et prend en compte la naissance de l’ethnologie comme science générale de l’homme et science des races, le débat sur le polygénisme et le monogénisme de l’espèce humaine, les théories sur l’origine de la civilisation. La troisième partie explore les usages, avant Tylor, des informations sur les comportements de couvade et du terme couvade (1538-1865). L’objectif de ce travail est d’éclairer le rôle du concept dans la construction de l’ethnologie évolutionniste, monogéniste et scientifique que Tylor entend promouvoir, d’élucider les continuités et les ruptures intellectuelles marquant l’adoption de cette catégorie dans les Researches, enfin de mettre au jour le traitement et l’interprétation des données empiriques évoquées par la notion.

Focussing on the first edition of the Researches into the Early History of Mankind and the Development of Civilization (1865), this thesis analyses the treatment of the notion of couvade by the British ethnologist Edward Burnett Tyllor (1832-1917). The term covers a set of cultural representations and practices symbolically associating the father to the birthing process and modifying his ordinary activities and dietary habits. These usages, which may possibly involve confinement, are found by Tylor in america, Asia, Europe, Africa: their descriptions are culled from printed ethnographical sources. The first part of this thesis exalines the concept in the context of the researches: the general aims of the text are specified, as well as Tylor's explanation of the couvade practices, Tylor's sources and criteria for empirical data selection, classification, and interpretation. The second part deals with the British context of emergence of the notion, in the years 1810-1865: it takes into account the rise of ethnology as racial science and general science of man, the debates over monogenesis or polygenesis of the human species, the controversies on the origin of civilization. The third part elucidates pre-Tylorian usages of couvade descriptions and meanings of the word couvade (1538-1865). The general aim of this thesis is to understand the role played by the notion in the devlopment of Tylor's monogenist, evolutionary, and scientific ethnology, as well as to establish the intellectual continuities and disjunctions characterizing the concept's adoption in the Researches. Finally this work explores the heuristic usages and interpretive implications of the notion.

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel