Recherches | Équipes

Archives du nouvel an à Paris

Archives du Nouvel An à Paris

 

Chaque année, à Paris, des centaines de milliers de personnes participent à des rencontres dans des temples, en plein air ou dans des lieux privés pour célébrer la nouvelle année. Il suffit d’évoquer le défilé et les performances de rue de la communauté chinoise dans le treizième arrondissement, le sizdah bedar des Iraniens au Bois de Boulogne, les cérémonies hindoues en l’honneur de Ganesh non loin du métro La Chapelle ou la très grande fête qui se tient sur les Champs Elysées.

Dispersées dans les banlieues ou au cœur des métropoles, les communautés des immigrés ont conservé, depuis des générations, les traits de leur identité d'origine. Qu'il s'agisse de fêtes religieuses, de pratiques culinaires ou de modes vestimentaires, ces caractéristiques culturelles ne sont pas imperméables. Au contraire, elles sont souvent le résultat d’échanges mutuels avec les sociétés hôtes.

Nous sommes passés de ce que des sociologues ont défini comme une "double absence" – en raison d’un sentiment de perte identitaire et de marginalisation dans les sociétés d’accueil – à une "double présence" car, malgré les problèmes, la reconnaissance de la double appartenance s’est récemment enrichie d’une possibilité de participation directe à la vie politique, culturelle et religieuse de la société d’origine à travers les nouveau médias.

Pour étudier ces phénomènes, nous avons créé une nouvelle équipe "Archives du Nouvel An à Paris" (ANAP). Il a été décidé de donner la priorité aux fêtes du Nouvel An pour deux raisons principales : l’importance que les communautés elles-mêmes accordent aux rituels qui permettent d’aller au-delà du temps qui s’achève; les valeurs dont ce passage du temps est chargé.

Notre projet vise à la découverte et à la valorisation de la diversité au sein de nos sociétés.

Conçues tout d'abord comme une cartographie – des rituels et des réseaux institutionnels impliqués –, les activités de l’équipe « Archives du Nouvel An à Paris » consistent non seulement en des enquêtes ethnographiques à Paris, mais également en la constitution d’une base de données. L’équipe a une visée pédagogique car elle prévoit d’intégrer de nombreux étudiants qui trouveront dans ce cadre une possibilité de se former à l’anthropologie sur place. L’équipe entretient également une relation dialogique avec les groupes auprès desquels les enquêtes sont menées.

Tout cela dans l’esprit d’une meilleure connaissance des cultures différentes que Paris abrite.

 

 

Responsables : Salvatore D’Onofrio, Marie Lecomte-Tilouine

Membres du Laboratoire: Anne-Marie Brisebarre, Katerina Kerestetzi, Perig Pitrou, Christophe Sabouret

Autres membres : Stefania Carriglio, Morena Campani, Simon Fleury-Schindler, Anne Gagnant, Caterina Guenzi, Pedram Niknam.

 

Préludes

De manière informelle, depuis 2017, notre groupe de travail s’est déjà attaché à documenter les fêtes du Nouvel An à Paris dans les communautés suivantes :

Les Iraniens (en particulier de religion zoroastrienne), les Azéris, les Assyriens (catholiques irakiens), les Maronites libanais, les Kurdes, les musulmans du Maghreb, les Juifs (en particulier Lubavitch), les Hindous de l’Inde du sud et ceux du Népal, les Bengalis, les Khmers, les Japonais, les Chinois.

 

Activités de l'équipe :

-       collecte de documents audiovisuels originaux

-       Recensement et indexations de sources audiovisuelles disponibles sur internet

-       Enquêtes de terrain

-       Constitution d’une base de données sur les pratiques du Nouvel An

-       Formation d’étudiants à l’enquête

-       Dialogue avec les groupes étudiés : organisation de conférences et de débats, projections

-       Séances de travail autour des documents réunis.

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel