Anciens membres |

ATER

Romain Simenel

 

Contact

Tél : 00 33 (0)1 44 27 17 31 (accueil du LAS)

Fax collectif : 00 33 (0)1 44 27 17 66

Courriel

 

Présentation

Après des études d’histoire à la Sorbonne puis d’ethnologie à Nanterre, j’ai réalisé une thèse intitulée « L’origine est aux frontières : espace, histoire et société dans une terre d’exil du Sud Marocain » soutenue en juillet 2007. Cette thèse s’appuie sur un terrain de deux ans chez les Aït Ba’amran, confédération de tribus berbérophones de la région de Tiznit au Maroc. L’idée directrice de mon travail de thèse était de mettre en lumière les rapports entre la conception locale de l’histoire, la perception de l’espace social et le traitement de soi et d’autrui, dans un pays défini par ses habitants comme une terre d’exil. De la territorialisation des segments politiques à la thérapie des corps et à l’exploitation du milieu, ou encore des formes de mariages aux stratégies d’appropriation de la terre, la société se reproduit dans une configuration spatiale et historique particulière : les frontières tribales, tracées par le parcours des saints fondateurs, sont le théâtre d’un jihad incarnant les valeurs musulmanes de la vraie civilisation qui s’oppose à celle des figures anciennes du sol (génies, population noire non descendants d’esclaves, ou encore chrétiens colonisateurs).

 

Depuis ma soutenance, j’ai mené deux post-doctorats sur des sujets différents :

  • Bourse du programme Lavoisier du Ministère des Affaires Etrangères, pour un projet sur le « grand commerce de la baraka », à savoir le traitement de l’argent des émigrés lors des moussem (grand marché annuel organisé autour de la tombe d’un saint).

  • Contrat de recherche de 6 mois à l’IRD, pour un travail sur les problématiques du développement relatives à l’arganier (argania spinosa) et à l’huile d’argan.

 

ATER au Collège de France pour l’année 2008-2009, je monte actuellement un projet de recherche sur les processus d’apprentissage de la langue tachelhit (dialecte berbère) par les enfants bergers du Sud marocain avec pour perspective de le prolonger par l’étude de l’apprentissage de l’écriture dispensé dans les écoles coraniques.

 

Thèmes de recherche

  • Perception de l’espace et régimes d’historicité ;

  • Anthropologie de la nature ;

  • Développement et écologie ;

  • Apprentissage de la langue et de l’écriture.

 

Terrains

Maroc ; Souss ; région de Tiznit ; tribus Chleuhs ; Confédération Aït Ba’amran

 

Principales publications

  • 2009 « L’argan : l’huile qui cache la forêt domestique », Autrepart, 50 (à paraître).

  • 2008 « Faire et défaire les origines de l’étranger : quand l’ethnographe est pris pour un banni », Ateliers, 33 (à paraître).

  • 2008 « De la parole des bergers à l’érudition des savants. La  poésie dans le monde berbère du Sud marocain », Les aventuriers de la culture, éditions Naïve France, 2008.

  • 2006 « L’origine est aux frontières : Espace, histoire et jihad chez les Ait Ba’amran du Sud Marocain », Transcontinentales, 3 : 129-143.

  • 2004 « De la forêt du saint aux pâturages des chrétiens. Perception du paysage et gestion du couvert végétal chez les Ait Ba’amran du Sud Marocain », Cahiers de recherche du Centre Jacques Berque, 1 : 119-133.

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel