Anciens membres |

Chercheurs affiliés

Emilia Sanabria

Maître de conférences à l'ENS de Lyon

 

Emilia Sanabria est maître de conférence en anthropologie sociale à l’ENS de Lyon, membre du Laboratoire Triangle (UMR 5206). Pour accéder à une page régulièrement actualisée, veuillez-vous rendre sur : http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article3007

Courriel1

Courriel2

ENS de Lyon


Bureau 118, Site Buisson

15 parvis René Descartes 

69342 Lyon Cedex 07

Présentation

  • Chaire INSERM « Les enjeux sociaux de l’éducation à la santé »
  • Senior Research Fellow, ERC Advanced Grant ChemicalYouth
  • Membre du comité de rédaction de la revue Sciences sociales et santé
  • Membre élue du Comité exécutif de la World Public Health Nutrition Association

 

Thèse (2004-2008)

Ma thèse de doctorat, réalisée à l’Université de Cambridge sous la direction de Marilyn Strathern, a porté sur la vie sociale des hormones sexuelles au Brésil (Salvador de Bahia). Ce travail a consisté à suivre le parcours de ces objets hybrides, complexes, à la fois matériels et discursifs dans des pratiques cliniques et dans les récits autour du corps, de la reproduction, de la sexualité et de la menstruation. En proposant une cartographie de divers régimes hormonaux prescrits ou improvisés, l'ethnographie ouvre une série de questions concernant le corps, ses délimitations, et la relation entre les techniques d'auto-perfectionnement, de contrôle ou d'hygiène et le projet de modernité Brésilien.

Post-doctorat au LAS (2009-2011)

Mon projet de post-doctorat au LAS mobilise l’image du « corps ouvert » (corpo aberto) pour analyser la co-existence, à Bahia, de différentes conceptions du corps. Le « corps ouvert » n’est pas circonscrit à la manière du corps unitaire de la biomédecine. À Bahia, les personnes oscillent couramment, et sans contradiction, entre ces différentes notions du corps. À partir de cette analyse, une discussion sera initiée sur les notions de singularité, d’unité ou d’holisme en anthropologie sociale afin d’analyser la manière avec laquelle diverses pratiques (celles autour du corps, comme les pratiques de savoir en anthropologie) produisent de la singularité à partir de pluralités.

Grâce à une aide à la mobilité du Réseau français d’études brésiliennes (REFEB), je suis retournée sur le terrain en 2008 dans le cadre d’un projet intitulé « Humaniser la biomédecine : citoyenneté, modernité et biopolitiques au Brésil ». Par ailleurs, je m’intéresse à la relation entre la dimension matérielle du corps et de ses substances et celle des produits pharmaceutiques au travers d’une analyse du médicament comme un objet évanescent.

Équipes

  • Le sentiment du corps dans les cultures et leurs natures

Thèmes de recherche

  • Anthropologie du corps ; menstruation, sang
  • Pratique biomédicale, gynécologie, contraception ; biopolitiques
  • Anthropologie pharmaceutique ; culture matérielle ; études des sciences

 

Expériences de terrain (entre 2000 et 2009)

  • 2008-2009 : recherches à Salvador (Bahia, Brésil) sur la politique « d’humanisation » de la santé, financées par le Réseau français d’études brésiliennes (5 mois)

  • 2008 : mission de terrain à Manaus et dans la réserve du Rio Tupé (Amazonas, Brésil) dans le cadre du projet ANR Duramaz, financée par le CNRS/CREDAL (1 mois)

  • 2005-2006 : recherches de terrain à Salvador (Bahia, Brésil), dans le cadre du doctorat, financées par le Conseil britannique pour les sciences économiques et sociales – ESRC (17 mois)

  • 2000 : recherches de terrain dans le cadre du D.E.A. à Ollantaytambo (Andes péruviennes), financées par l’IRD (3 mois)

 

Principales Publications (-2014)

  • (2014) “‘The same thing in a different box’ similarity and difference in pharmaceutical sex hormone consumption and marketing.” Medical Anthropology Quarterly.
  • (2014) with Edmonds, A. “Medical Borderlands : engineering the body with plastic surgery and hormonal therapies in Brazil." Anthropology & Medicine
  • (accepted for publication) “Sensorial pedagogies, hungry fat cells and the limits of nutritional health education.” BioSocieties, Special Issue “Alimentary uncertainties : from contested evidence to policy” edited by Sanabria, E. & Yates-Doerr, E.
  • (2013) “Hormones et reconfiguration des identités sexuelles au Brésil.” Clio. Femme, Genre et Histoire : “Quand la médecine fait le genre” (37) : 85-104
  • (2012) “Manger n’est pas une activité purement cognitive.” La Recherche n°468.
  • (2011) “Pourquoi saigner ? Menstruations, dons de sang et équilibre corporel (Salvador de Bahia, Brésil)” Terrain : analyses de sang (n°56) : 42-57
  • (2011) “The Body Inside Out” in Social Analysis : The International Journal of Social and Cultural Practice 55(1) : 94-112
  • (2010) “From sub- to super-citizenship : sex hormones and the body politic in Brazil” Ethnos, Journal of Anthropology 75(4) : 377-401
  • (2010) “Le médicament, un objet évanescent : essai sur la fabrication et la consommation des substances pharmaceutiques” Techniques & culture (52-53) : 168-189
  • (2009) “Alleviative bleeding : bloodletting, menstruation and the politics of ignorance in a Brazilian blood donation centre” Body & Society (Theory, Culture and Society) : Blood Donation, Bioeconomy, Culture. 15(2) : 123-144

 

Site recommandé

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
52 rue du Cardinal-Lemoine
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 31
Courriel