en nomadisant
Type de publication et date de parutionRevue
Paru(e) le

en nomadisant

Editions L'Herne
Lien(s) externe(s) en nomadisant
ISBN 9791031904160 168 pages.

en nomadisant
Dirigé par Carole Ferret, Claudine Karlin, Nejma Goutas et Aline Averbouh

« Qu’est-ce qu’être nomade au fil des temps passés, présents et futurs ? » Ce numéro des cahiers d’anthropologie sociale entend mettre l’accent non tant sur la question de l’identité nomade que sur l’analyse des pratiques effectives et actuelles de nomadisation. Constatant l’extension et la labilité du concept de nomadisme, deux articles appréhendent cette notion de manière contrastée : l’un par la définition des types de nomadisme et de sédentarisation, l’autre par la conception d’un espace mobile. Deux autres textes s’intéressent à l’étude des traces laissées par les nomades, dans des perspectives également très différentes, montrant l’ambivalence des déchets et de leur traitement dans la steppe mongole, ou rapportant les enseignements qu’une archéologue peut tirer d’une expérience de terrain ethnographique menée parmi les Bakhtiari en Iran. Si le nomadisme est souvent associé au pastoralisme pour des raisons d’exploitation optimale des ressources, la mobilité des pasteurs, en Géorgie comme au Tchad, peut aussi être motivée par des raisons sociales d’échange du bétail. Les multiples obstacles qui entravent le nomadisme dans le monde actuel trouvent un paroxysme dans le Kurdistan irakien : conflits guerriers, litiges fonciers, concurrence des légitimités autochtones et critiques d’ordre écologique. Ailleurs, ils l’ont conduit à se métamorphoser depuis un siècle, bafoué par l’État, et à se réinventer, que ce soit parmi les minorités toungouses et mongoles du nord de la Chine ou chez les Touaregs du Sahel. Et même quand on ne nomadise plus, la sédentarisation laisse persister certains usages du nomadisme.