Membres |

Enseignants et chercheurs

Anne-Marie Brisebarre

Directrice de recherche CNRS
Émérite
Institution(s) de rattachement : CNRS


Anne-Marie Brisebarre

Directrice de recherche émérite (CNRS)

Habilitée à diriger des thèses (EHESS)

Co-responsable de l’équipe « Anthropologie comparative des sociétés musulmanes »

Contact

Laboratoire d’Anthropologie Sociale, 3, rue d’Ulm, 75005 Paris

Tél : 00 33 (0)1 44 27 17 28

Fax collectif : 00 33 (0)1 44 27 17 66

Courriel


Présentation (English below)

Une des grandes questions qui intéressent les anthropologues est le rapport à « l’autre », qu’il soit humain ou animal. A partir de ce constat, et en m’appuyant sur une double formation, naturaliste et ethnologique, j’ai centré mes recherches sur les relations entre les sociétés contemporaines et leur environnement biologique, en particulier les animaux domestiques.

Mes travaux ont d’abord porté sur le pastoralisme transhumant et son impact sur l’environnement en Cévennes et dans les Alpes du Sud, ainsi que sur les races ovines locales, support de l’identité régionale et professionnelle. J’ai ensuite étudié les savoirs et pratiques des bergers, en particulier la médecine vétérinaire populaire, puis les mutations des systèmes d’élevage et les races ovines au Maghreb, ainsi que le développement dans l’hexagone des élevages d’autruches pour la production de viande et leurs débouchés. J’ai aussi enquêté sur l’impact social et économique des épizooties, certaines transmissibles aux humains (brucellose, ESB, fièvre aphteuse, FCO…).

J’ai abordé également le milieu urbain où les animaux de compagnie, inclus dans la cellule familiale, bénéficient de plus en plus souvent d’un statut ambigu qui gomme la frontière entre l’humain et l’animal (rituels, développement d’un marché pour les pets, mouvements animalitaires…).

Toujours dans la perspective des relations hommes/animaux, le sacrifice et l’abattage rituel musulmans, ainsi que la viande halal, alors peu explorés dans le cadre de l’islam transplanté en Europe comme dans les pays musulmans (Maghreb et Afrique de l’Ouest), ont par la suite retenu mon attention : j’ai dirigé plusieurs programmes rassemblant chercheurs et étudiants européens et africains (FAS, ministère de la recherche, ministère des affaires étrangères, ANR…) et publiés sur ce thème plusieurs ouvrages collectifs et de nombreux articles.

Ces recherches ont été constamment reliées à des pratiques sociales et à des expertises : participation au groupe de réflexion sur l’expérimentation animale (ministère de la recherche et département des sciences de la vie du CNRS) et aux rencontres Animal et Société (ministère de l’agriculture) ; appartenance au groupe de travail interministériel sur le sacrifice de l’aïd al-kebir, puis aux comités de pilotage des études diligentées par le ministère de l’agriculture sur l’abattage rituel et la consommation de viande halal ; commission parlementaire sur l’abattage rituel ; nombreuses collaborations avec les éleveurs, techniciens, vétérinaires, etc.  

Ayant participé en tant qu’expert au dossier d’inscription au Patrimoine de l’humanité des paysages culturels de l’agropastoralisme méditérranéen, région Causses et Cévennes (UNESCO), je suis membre du Conseil scientifique de l’Entente, établissement qui gère cette inscription.

Equipes et groupe de recherche

·       Anthropologie comparative des sociétés et cultures musulmanes (coresponsable),

·       Nourritures,

·       Relations hommes-animaux : questions contemporaines


Thèmes de recherche

·       Statuts des animaux domestiques (animaux de rente et de compagnie) dans les sociétés rurales et urbaines, en particulier transhumance, savoirs pastoraux, pratiques thérapeutiques et rituelles, races animales locales ;

·       Sacrifice musulman, abattage rituel et alimentation halal ;

·       Nouveaux élevages et nouvelles viandes ;

·       Mutations du pastoralisme et des paysages en milieu méditerranéen.


Terrains

·       France

·       Maghreb

·       Afrique de l’Ouest

·       Québec


Enseignements et séminaires

·       Anthropologie comparative des sociétés et cultures musulmanes


Principales publications

·       1978 – Bergers des Cévennes. Histoire et ethnographie de l'élevage ovin et de la transhumance en Cévennes, Paris, Éditions Berger-Levrault, collection Espace des Hommes (rééd. 1996, Montpellier, Éditions Espace-Sud/Presses des Baronnies).

·       1998 (dir.) – La fête du mouton. Un sacrifice musulman dans l'espace urbain, Paris, CNRS éditions, col. Méditerranée.

·       1998 (éd.) – Mort et mise à mort des animaux, Études Rurales, 147-148 (numéro spécial).

·       1999 (dir.) – Sacrifices en islam. Espaces et temps d'un rituel, Paris, CNRS éditions, col. Anthropologie (avec P.Bonte et A.Gokalp).

·       2007 – Bergers et transhumances, Romagnat, Éditions De Borée.

·       2009 (dir.) – Sciences sociales. Regards sur le pastoralisme contemporain en France, Laudun, AFP, MdT et Cardère éditeur (avec P.Fabre et G.Lebaudy)

·       2009 (dir.) – La Tabaski au Sénégal. Une fête musulmane en milieu urbain, Paris, Karthala, col. Hommes et sociétés (avec L.Kuczynski).

·       2010 (éd.) – Viandes et sociétés : les consommations ordinaires et extraordinaires, Anthropozoologica, 45 (1) (numéro spécial, avec A.E.Delavigne et B.Lizet)

·       2013 – Chemins de transhumance. Hitoire de bêtes et de bergers du voyage, Paris, Delachaux et Niestlé.


ENGLISH

One of the main questions that interests anthropologists is the relationship to “the other”, whether human or animal. Based on this observation and drawing support from my training in both naturalism and ethnology, I have focused my research on the relationships between contemporary societies and their biological environment, in particular domesticated animals.

My research first concerned transhumant pastoralism and its impact on the environment in Cévennes and Alpes du Sud, as well as local sheep breeds, a basis of the regional and professional identity. I then studied the knowledge and practices of shepherds, in particular popular veterinary medicine, followed by changes in livestock farming systems and sheep breeds in the Maghreb, as well as the development of ostrich farming for meat production and market opportunities in France. I also studied the social and economic impact of epizootics, some of which are transmissible to humans (brucellosis, BSE, apthous fever, BTV, etc.).

I have also focused on the urban environment in which pets, including within the family unit, benefit increasingly often from an ambiguous status that erases the boundary between the human and the animal (rituals, development of a market for pets, animal rights movements).

Continuing from the viewpoint of human/animal relations, my attention shifted to Muslim sacrifice and ritual slaughter, as well as halal meat, up until then hardly explored in the context of Islam transplanted to Europe, as well as in Muslim countries (the Maghreb and West Africa). I directed several programs that brought together European and African researchers and students (FAS, Ministry of Research, Ministry of Foreign Affairs, ANR, etc.) and published several collective works and numerous articles on the subject.

This research has constantly been related to social practices and expertise: participation in the think tank on animal experimentation (Ministry of Research and the Life Sciences Department of the CNRS) and in Animal and Society meetings (Ministry of Agriculture); involvement in the inter-ministerial work group on the aïd al-kebir sacrifice, followed by steering committees for studies carried out by the Ministry of Agriculture on ritual slaughter and the consumption of halal meat; the parliamentary commission on ritual slaughter; plus numerous collaborations with livestock farmers, technicians, veterinarians, etc.

Having participated as an expert in the establishment of The Causses and Cévennes Mediterranean agro-pastoral Cultural Landscape as a heritage site, I am a member of the Conseil scientifique de l’Entente, the scientific committee that manages this inclusion.

Teams and research group

  • The comparative anthropology of Muslim societies and cultures (co-director)

  • Food

  • Human-animal relations: contemporary subjects

Research topics

  • The status of domesticated animals (livestock and pets) in rural and urban societies, in particular transhumance, pastoral knowledge, therapeutic and ritual practices, local animal breeds
  • Muslim sacrifice, ritual slaughter, and halal diet
  • New forms of livestock farming and new meats
  • Changes in pastoralism and landscapes in the Mediterranean

Fields

  • France
  • Maghreb
  • West Africa
  • Québec

Teaching and seminars

  • Comparative anthropology of Muslim societies and cultures

Document(s) à télécharger

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel