Colloques et journées d'étude |

France-Brésil en miroir: reflets et réflexions d'une anthropologie contemporaine

France-Brésil en miroir :
Reflets et réflexions d’une anthropologie contemporaine



Colloque International en commémoration du 70e anniversaire de la VIe section de l’EPHE


26 et 27 octobre 2017

de 9h à 18h

 

Salle du CROUS culturel

12 rue de l'abbaye - 75006 Paris 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Inscription gratuite : ehess2017.francebresil@gmail.com



Dans la volonté de créer une section qui regroupe la recherche interdisciplinaire en sciences sociales, l’École Pratique des Hautes Études fonde, en 1947, la VIe 
section sous le nom de « Sciences économiques et sociales ». Celle-ci, dirigée initialement par les historiens Lucien Febvre puis Fernand Braudel, donnera lieu en 1975 à l’EHESS. L’automne 2017 sera l’occasion de commémorer les 70 ans de la VIe section de l’EPHE, à la suite de l’anniversaire des 40 ans de l’EHESS, célébré en 2015.

Depuis leur création, l’ambition de la VIe section et de l’EHESS est d’établir un dialogue entre les différentes disciplines qui ont pour objet d’étude l’homme en société, et une collaboration avec les établissements de recherche français et étrangers : « La diversité des traditions de pensée s’y ajoute ainsi à celle des disciplines, des générations et des sensibilités théoriques » (Augé, 1996). C’est dans la continuité de ces problématiques que nous proposons d’interroger les perspectives actuelles de la recherche en sciences sociales, et en particulier de l’anthropologie contemporaine. 

Notre réflexion prendra appui sur la contribution notable du dialogue académique franco-brésilien, intensifié depuis le début du XXe siècle, lors des prémices d’une Science de l’Homme.

Plusieurs problématiques nous apparaissent comme primordiales pour questionner l’anthropologie contemporaine au prisme des différences et similitudes des productions françaises et brésiliennes : que disent les orientations épistémologiques, suivies en France et au Brésil, de nos sociétés actuelles et de l’anthropologie contemporaine ? Quelles convergences/divergences observe-t-on dans la pratique anthropologique entre ces deux pays ? Est-il suffisant pour cela d’expliciter le rapport de proximité existant entre le chercheur et son terrain ? L’altérité est-elle un outil indispensable à la compréhension du lointain comme du proche ? Comment étudier les sociétés et cultures contemporaines insérées dans des dynamiques globalisantes et avec quels outils ? 

Ce colloque donnera la voix aux jeunes chercheurs et étudiants inspirés par le dialogue franco-brésilien, dans leur pratique de l’ethnographie et de l’analyse ethnologique. Il s’agira de montrer quels sont les défis contemporains de l'anthropologie en France et au Brésil et les enjeux épistémologiques, méthodologiques et politiques soulevés à nouveaux frais, autant de questions qui s’articuleront autour de chacun des quatre axes thématiques suivants :

● Anthropologie des populations et des espaces urbains : cet axe reprend les problématiques déjà anciennes des anthropologues brésiliens et celles plus récentes des chercheurs français. Comment appréhender les nouvelles sociabilités dans une conjoncture globale de grandes mobilités qui amènent à la fois des flux de migrations internes et externes ? La question des inégalités sociales observables dans l’espace urbain, permettra d’envisager également les rapports de pouvoir et de violence, les politiques publiques de gestion de l’espace urbain.

● Anthropologie politique et territorialité : dans le contexte actuel de développement économique des pays d’Amérique Latine, les populations indigènes et traditionnelles emploient de nouvelles stratégies identitaires et de défense face à ces nouvelles conditions qu’ils doivent dépasser. Parmi ces stratégies on peut mentionner l’objectivation et l’énonciation de leur culture, l’appropriation du droit national et international des populations dites traditionnelles, en particulier le droit intellectuel, l’associativisme,...

● Anthropologie des artefacts et des rituels : il s’agit d’un thème qui occupe une place importante tant en France qu’au Brésil et dont l’intérêt est partagé également par de nombreux anthropologues travaillant sur d’autres aires culturelles. Une attention particulière sera donnée à l’épistémologie des savoirs traditionnels et aux conditions institutionnelles de la transmission des savoirs. Cet axe se penchera donc sur des travaux d’analyse des énoncés rituels et quotidiens qui traduisent une manière d’être-au-monde. Quelle part les artefacts prennent dans l’existence des sociétés humaines, qu’ils soient des objets représentationnels ou des objets techniques ? Nous nous intéresserons également au rôle de médiateur qu’ils jouent dans l’interaction sociale et à la dimension politique dans le passage d’objet agentif dans la société d’où il provient à celui d’objet contemplatif dans un musée. 

● Anthropologie du corps et parenté : parce que les représentations du corps dépendent étroitement du rapport avec le milieu social et écologique, les transformations techno-scientifiques, politiques, et économiques auxquelles l’humanité doit faire face entraînent incontestablement une transformation des pratiques et des savoirs qui nécessite de faire apparaître cette thématique, ancienne en anthropologie, sous un jour nouveau. Cet axe discutera donc des nouvelles représentations du corps et des pratiques liées à la construction sociale de la notion de personne, de la sexualité à la procréation. Ces questions peuvent être pensées à la lumière des discussions de la parenté, en passant par l’alimentation et la santé – autant d’actualités brûlantes aussi bien en France qu’au Brésil.

 

Durant le colloque, sera également organisée une exposition de photographies de terrain illustrant les thèmes discutés pendant l’événement.


INVITÉS :

Marion Aubrée (EHESS/Césor/CRBC), Oscar Calavia Saez (UFSC), Emmanuel De Vienne (Université Paris-Ouest Nanterre/LESC), Claudia Fonseca (UFRGS), Barbara Glowczewski (CNRS/LAS), Miriam Hartung (UFSC), Beatriz Perrone-Moisés (USP) et Cédric Yvinec (CNRS/CRBC).
Allocution d'ouverture : Philippe Descola (EHESS/LAS/Collège de France) 
Conférence de clôture : Carmen Rial (UFSC).

 
Organisatrices : 
 
Juliana Caruso (doctorante EPHE/LAS), Milena Estorniolo (doctorante EHESS/LAS), Helena Prado (Dr EHESS, Université Paris Descartes/CEPED), Stéphanie Tselouiko (doctorante EHESS/LAS - UFSCar).
Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel