Recherches | Équipes

Anthropologie de la perception: cosmopolitiques des attachements

L’équipe se propose d’explorer les manières complexes dont les communautés locales et les peuples dits autochtones agissent face aux bouleversements que rencontrent leurs attachements à la terre et aux êtres humains et non humains qui peuplent leurs territoires.

En effet, là où l’Occident semble s’obstiner à poursuivre « l’idéal d’un homme sans attache » en répondant au défi climatique par le récit de l’anthropocène comme humanité désespérément détachée de sa terre, les autres collectifs non anthroposcénisés témoignent d’un récit de l’humanité bien distinct en ce qu’il fait valoir dans ses diverses réponses aux changements un mode d’attachement plus encastré et intégré à la multitude qui peuple leur terre. Face aux bouleversements, il apparaît clairement que ce qui émeut et met en mouvement ici, n’émeut pas de façon symétrique des individus là-bas ; que les mouvements de détachements imposés ici ou là (à l’égard des esprits, des mers, des terres, des lieux, des êtres humains et non humains, des choses du quotidien) ne produisent pas systématiquement les rattachements aux objets escomptés par l’Occident mais produisent plutôt de nouvelles attaches aux êtres, lesquelles réorganisent la configuration des mondes partagés.

Comment appréhender ces réajustements des liens qui se découvrent dans les savoirs et les pratiques locales des interactions entre les êtres ? Comment expliquer les nouveaux assemblages glocaux (réseaux locaux traversés par le global) qu’ils induisent entre les humains, entre ceux-ci et les non-humains, et entre les non-humains qui partagent un habitat commun ? Comment comprendre la teneur affective et perceptive des liens nouvellement créés ? Peuvent- ils s’assimiler aux « greffes affectives » que promeut l’adoption entre parents et enfants de races et de cultures différentes ou encore aux transferts d’adoptions observés entre les hommes et les animaux ? Quels rituels, quelles mythologies, quels modes de communication, quelles mémoires et actions sont mobilisés pour asseoir l’ancrage des nouveaux réajustements terrestres et leur partage entre les individus ?

Bref, comment témoigner de la dynamique des manières d’agir le monde et de répondre à l’agir du monde qui se donne à voir aujourd’hui en Europe, en Océanie, en Afrique ou en Amérique ?

C’est dans ce cadre épistémologique que notre équipe envisage d’appréhender ce questionnement en précisant et comparant les multiples formes d’attachements aux êtres et à la terre observés et documentés par les chercheurs associés. Pour ce faire, nous proposons de nous réapproprier le concept d’attachement tel que défini en 1972 au « Colloque Imaginaire » réunissant psychologues, psychanalystes et éthologues sous la direction du psychologue René Zazzo. L’attachement y est entendu comme une disposition d’être au monde partagée, une « tendance originelle et permanente à rechercher (dans son environnement) la relation à autrui », et à promouvoir l’interaction et la coopération entre individus d’une même espèce ou d’espèces différentes.

Articulant le biologique et le psychique, l’instinct et l’apprentissage, l’humain et le non humain, mobilisant les structures cognitives, émotionnelles, affectives, sensori-motrices, psychiques, sociales et écologiques des protagonistes, le concept pluridisciplinaire d’attachement nous semble effectivement des plus pertinents pour comprendre d’un point de vue anthropologique les mouvements d’affects et de sens qu’observent aujourd’hui les collectifs d’humains et de non-humains face à la globalisation des phénomènes culturels et écologiques. 

responsables : Florence Brunois, Barbara Glowczewski

* membres permanents du Laboratoire : F. Brunois, P. Déléage, C. Fortier, Barbara Glowczewski, F. Keck, K. Kerestetzi, A. Morvan, C.  Stépanoff, T. Yacine.

 * doctorant.e.s et post-doctorant.e.s : K. M. Ahouansou, C. Davias, D. Dupuis, N. Lainé, N. Martin, M. Hawad, S. Tselouiko, H. Y. Dam. 

* chercheur.e.s d’autres institutions : E. Castro-Koshy, J. De Largy Healy, L. Garond, S. Graff, G. Le Roux, Y. Moreau, A. Soucaille, M. Préaud, A. Di Piazza, S. Morand, E. Baratay, M., Cros, J. Bondaz, S. Krief, L. Mariani, R. Simenel, N. Lescureux, V. Servais, G. Tan, J. Laplante, F. B. Laugrand.

Voir le programme du séminaire d'équipe

HISTORIQUE DE L'EQUIPE

L’équipe "Anthropologie de la perception" s’est constituée autour de deux dynamiques: un réseau de collaboration internationale et de cotutelles avec des universités australiennes et les séminaires de B. Glowczewski à l’EHESS et au musée du quai Branly. Partant d’une interrogation sur « colères globales et créations locales » (2005) nous avons interrogé « les productions d’altérité par les médias, les sciences et les acteurs concernés » (2006-2010). L’axe prioritaire concernait les défis indigénistes, les ontologies aborigènes, l’utilisation rituelle d’images et les réseaux autochtones dans une perspective transculturelle.

Le réseau TransOceanik a été créé en 2010 pour tenter de comparer des traits de singularité des modes d’existence, des stratégies d’expression, voire de résistance, des peuples pris dans la globalisation, particulièrement au niveau de la ceinture tropicale de la planète. Cette région, espace de la plus grande biodiversité et de la diversité linguistique du monde, est particulièrement sensible aux dérèglements climatiques, pollutions maritimes et mouvements des éléments et des populations. Dans ces flux constants bouillonnent des alternatives qui souvent se heurtent aux mêmes blocages économiques, politiques, écologiques.

En 2011, nous avons monté avec des chercheurs de James Cook University le réseau TransOceanik qui, après plusieurs rencontres, s’est formalisé avec la signature d’un Laboratoire International associé (LIA), TransOceanik, ayant pour programme : Interactive research, mapping, and creative agency in the Pacific, the Indian Ocean and the Atlantic (2012-2015) qui a analysé les enjeux culturels, sociaux et politiques comme des espaces existentiels de survie souvent nourris par des réseaux qui peuvent être transnationaux et virtuels (sur Internet), particulièrement pour les populations anciennes ou migrantes dans les trois Océans (Indien, Pacifique, Atlantique) dont les déplacements sont en passe d’augmenter au regard des prédictions climatiques, catastrophes, conflits et diverses pressions sociales, économiques et politiques.

PUBLICATIONS COLLECTIVES ET ACTES EN LIGNE:

Nous avons organisé 8 colloques internationaux certains publiés en ligne :

- France, musée du quai Branly : La restitution anthropologique : comment et pour qui ? Colloque international, (déc. 2010) , organisé par B. Glowczewski & M. Fiéloux (eds), en ligne sur Anthropoweb (2011) : http://www.anthropoweb.com/videos/IntroductionColloqueRestitution_v3991483.html et Mémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux, des arts et des jeux (13-14 déc. 2011) organisé par Aïda Kanafani et B. Glowczewski, monté en images par Lise Garond et Elisabeth De Pablo sur le site des Archives audiovisuelles de la Recherche (2013): http://semioweb.msh-paris.fr/Corpus/AAR/2174/home.asp?id=2174

- Réunion (2012, en ligne 2013) :  organisé par Carpanin Marimoutou (Université de la Réunon) et B. Glowczewski (http://www.lcf-reunion.fr/colloque-international-entre-creolisation-et-autochtonie-memoires-ambigues-et-reponses-creatives-dans-les-mondes-tropicaux-ocean-indien-pacifique-et-atlantique-3-5-septembre-2012/), 

- Brésil (mai 2013): Interfaces troubles: Normes, classifications et primat du langage en question, organisé par B. Glowczewski et Miriam Grossi, Universidade Federal de Santa Catarina (UFSC), 2013 : interventions mises en ligne par Felipe Bruno Martins Fernandez en trois langues (Français, anglais et portugais): http://transoceanik.paginas.ufsc.br/programme/

France, Collège de France (déc. 2014) L'envers du décorémergence des formes et agencements d’existence/Behind the Scenes: Emergence of Forms and Assemblages of Existence organised by Florence Brunois & B. Glowczewski : some papers published in B. Glowczewski B. & Anita Lundberg (eds)Behind the scenes. Transversality of Invisible lines and knowledges, special issue etropic - electronic journal of studies in the tropics Volume 14, Number 2. (2015) including also filmed debate with Indigenous scholars (from UFSC and JCU) from Blurred interface, UFSC, Brazil, 2013, : http://www.reefandleaf.com.au/etropic.html

- Australie : 2 other TransOceanik conferences (2010, 2012) are edited as special issues of etropic : TransOceaniknetworks (Anita Lundberg ed. 2013), Value of Dominance and difference (Dalsgaard Steffen & Ton Otto eds. 2014): https://journals.jcu.edu.au/etropic.

- France, Collège de France (14-15 déc. 2015) Le Théatre des Opérations : Mise en scène de l’action, coordination des mouvements et transformation du monde () organisé par B. Glowczewski et Perig Pitrou, a été filmé et trois interventions sont documentées avec quatre autres contributions d’un colloque australien (JCU, juillet 2014) dans Visual Creativity and Narrative Research in and on Oceania,  numéro spécial d’Anthrovision (4.1, 2016), revue européenne en ligne sur revues.org édité par deux membres associés, Géraldine Le Roux (MC Univ. de Bretagne) et Estelle Castro-Koshy (JCU adjunct): https://anthrovision.revues.org/2004

Plusieurs membres du réseau ont participé à d’autres publications collectives, dont 

- Productive relations : Field research and reciprocity (special issue ed. by Ton Otto, Rosita Henry and B. Glowczewski), The Asia pacific Journal of Anthropology 14 (2), 2013,

- Le dictionnaire universel des créatrices (3 volumes, Editions des femmes, 2013). Didier B., A. Fouque & M. Calle-Gruber eds (2013), Paris : Editions des femmes – Antoinette Fouque. (8 000 entries, including 150 in anthropology ed. by B. Glowczewski, 20 entries by members of TransOceanik).

et Les sciences humaines et sociales dans le Pacifique Sud : Terrains, questions et méthodes,  L. Dousset, B. Glowczewski et M. Salaün eds. Marseille, Pacific CREDO éditions): http://publications.pacific-credo.fr/

The Challenge of Indigenous peoples. Spectacle or Politics? (2011, mise à jour de B. Glowczewski & R. Henry(eds), Le défi indigène, 2007) a fait l'objet de quatre compte-rendus:

Laszlo Kurti (University of Miskolc): Glowczewski, Barbara and Henry, Rosita ed. The challenge of indigenous peoples. Spectacle or politics? (http://anthrovision.revues.org/516)

Samia Goudie (ANU) in Australian Aboriginal Studies, 2012/1: 101-103

Natacha Gagné (University of Ottawa) in TAJA 2012 (Journal of the Australian Anthropological Society) : 263-265

Theresa Petray (JCU) in LINQ, Your link to Writing & Culture in the Northhttp://www.linq.org.au/samplers/reviews/JCUPRD1_069431.html

Collège de France
CNRS
EHESS
Labex TransferS
PSL Research University

flux rss  Actualités

Calendrier du LAS

Intranet (WikiLAS)

 

Laboratoire d'Anthropologie Sociale
3 rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 32
Courriel